Accueil  >  Questions à David Servan-Schreiber
01-06-2004

Questions à David Servan-Schreiber

Professeur de psychiatrie, David Servan-Schreiber a fondé et dirigé un centre de médecine complémentaire à l'université de Pittsburgh aux États-Unis. Il est également l'auteur de Guérir (Robert Laffont 2003).
Quel supplément alimentaire oméga-3 choisir ?

Plus le produit est concentré en acides gras oméga-3, moins vous consommerez de calories possiblement inutiles et moins vous aurez de capsules à prendre dans la journée. Plus le rapport EPA/DHA est élevé, plus les effets sur l'humeur semblent être notables.
Quel que soit le produit, il faut prendre 1 à 2 g par jour d'EPA (avec ou sans DHA), en une ou deux fois, au début du repas, pour éviter un arrière-goût indésirable.

Une alimentation comprenant une proportion importante d'aliments riches en oméga-3, comme le maquereau, aura-t-elle le même effet qu'une supplémentation ?

Il est très difficile de dire, au point où nous en sommes des études scientifiques, si 2 à 3 g d'oméga-3 obtenus de sources naturelles ont des effets équivalents à ce que l'on peut attendre d'une dose équivalente sous forme de suppléments alimentaires. Les études qui ont quantifié les oméga-3 dans l'alimentation suggèrent qu'ils auraient un effet protecteur contre toute une gamme de maladies, dont la dépression. Par contre, elles ne disent pas si une modification de l'alimentation - sans supplément nutritionnel - est suffisante pour traiter une dépression établie. De ce point de vue là, nous n'avons que des études montrant que l'ajout d'un supplément permet effectivement de corriger les symptômes de la dépression.

Pendant combien de temps conseillez-vous de prendre des oméga-3 ?
Nous n'avons pas à ce jour de données scientifiques suffisantes pour répondre entièrement à cette question. On a observé que le renouvellement en oméga-3 des membranes des neurones se poursuit pendant deux années après le début de la prise de suppléments, après quoi les membranes semblent stabilisées. Je pense qu'il est sage de faire une cure d'au minimum deux mois pour voir si le traitement a un effet quelconque. Si le traitement est efficace, je recommanderais de le poursuivre pendant deux ans, puis d'essayer de l'interrompre tout en portant une attention particulière à l'équilibre oméga-3/oméga-6 de votre alimentation quotidienne. Si les symptômes dont vous souffriez auparavant revenaient alors, il faudrait envisager de recommencer la prise régulière de suppléments.
S'ils ne revenaient pas, c'est sans doute que le traitement de fond et la correction de votre alimentation auront suffi.

Quels peuvent être les effets secondaires des oméga-3 ?

L'effet secondaire le plus courant des suppléments oméga-3 est l'arrière-goût de poisson, voire des éructations. Toutefois, il est possible d'éliminer ceci complètement simplement en divisant les doses (par exemple deux gélules avant chaque repas si vous prenez six gélules par jour) et en les prenant immédiatement en début de repas.
Certaines personnes voient leur transit intestinal s'accélérer et vont à la selle plus d'une fois par jour. Il arrive parfois que, dans la première semaine de traitement, les selles soient molles voire liquides. Dans ce cas, il faut simplement diminuer la dose pendant une semaine ou deux et essayer à nouveau la dose plus forte pour voir si elle est maintenant tolérée.

Dans de rares cas, les oméga-3 peuvent faciliter l'apparition d'ecchymoses (des bleus) dans la mesure où, comme l'aspirine, ils interfèrent avec certains mécanismes de coagulation (l'agrégation des plaquettes).

Existe-t-il des interactions médicamenteuses ?

La seule interaction médicamenteuse des oméga-3 est avec les anticoagulants dont ils rendent les effets plus puissants. Il faut donc avertir son médecin que l'on a l'intention de prendre des suppléments d'oméga-3 et lui demander d'ajuster le traitement anticoagulant en conséquence (généralement en réduisant la dose du médicament, sur la base du résultat des tests de coagulation).

En particulier, les oméga-3 sont parfaitement compatibles avec un traitement psychiatrique comme un antidépresseur (Prozac, Zoloft, Deroxat, Seropram, etc.), du lithium ou un neuroleptique (Zyprexa, Haldol et autres).

SERVAN SCHREIBER David (Dr)
Télécharger le pdf contenant cet article Format PDF
Commander les nutriments évoqués dans cet article
Super DHA 310 mg

310 mg de DHA et 43 mg d'EPA par softgel

ca.supersmart.com
Super EPA 285 mg

Un complément d’oméga-3 naturel spécialisé dans la fonction cardiovasculaire (EPA)

ca.supersmart.com
Super Omega 3

Un complément naturel d'oméga-3 (EPA et DHA) ultra-stable, de qualité exceptionnelle

ca.supersmart.com
Suivez-nous
Sélectionnez la langue de votre choix
frenes

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer